AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

SAILORLAND

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Mar 26 Mai - 9:48
avatar
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
ARRIVÉE DANS LE SUD : 27/04/2015
PARCHEMINS : 17
POUSSIÈRE DE FEE : 0
RESIDENCE : Je suis tapis dans l'ombre. Je suis l'étoile qui guide tes pas. Je suis l'ombre de tes cauchemars. Je suis cette brise qui t’effleure et ce chant qui te susurre. Je suis omniprésente. Ma demeure est partout.
FONCTION : Régente des Six Royaumes. Je gouverne et mène ma barque. Vous n'êtes que des pions que j'écrase à ma guise entre mes paumes. Vous, têtes couronnées, craignez mon courroux car je suis au-dessus de vous.
HUMEUR : Mon humeur n'est d'égal que ma personne.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN




+ géographie, climat, faune et flore

Terre et mer sont indissociables à Sailorland. Deux aspects d'un même royaume, deux paysages qui s'articulent, et qui font la richesse de ses habitants. Un pays de marins, de pirates, de marchands et de corsaires, l'eau leur fournit travail et denrées, ils en puisent toutes les forces.

Sailorland est serpenté de ruisseaux, percé de lacs émeraudes ; bordé par l'océan au sud et à l'est, par Apple-Kingdom au nord et par Umm Ash-shams du côté occidental. La plupart des villes sont traversées par des canaux pour permettre le transport de la marchandise, et entourées de larges bancs de sable fin. C'est un terrain en relief, aux falaises pointues et austères, aux précipices vertigineux qui tracent la limite entre hommes et poissons, aux forteresses nichées dans des lieux insolites et escarpés, aux plages de palmiers et aux îles en forme de crâne. Les maisons fragiles et colorées des pêcheurs s'alignent face à la mer, encastrées dans la roche, sur les hauteurs. Une mer qu'ils exploitent, qu'ils dépouillent de tous ses trésors. Les ports de Sailorland sont immenses, chaque ville a le sien, sans quoi la vie serait impossible. Les docks, très actifs, nourrissent les marchés où une odeur de poisson stagne dans l'air, vous étouffant si vous n'êtes pas déjà habitués. Sur les étalages, des cascades de coquillages multicolores, des étoiles de mer séchées, des conques emprisonnant le son des vagues, des peignes de venus. Des reliefs nacrés et des teintes pastels, comme les lueurs de l'océan, et plus précieux, des perles montées en colliers, des gobelets de nautile.

Toute cette diversité, ces parures confisquées à la mer pour le plaisir des humains. Ces biens rares volés aux sirènes, maîtresses des océans. Des êtres fascinants, ensorcelants, qui habitent les abysses, sous la surface de l'eau. Certains les appellent les « démons des eaux », les « viles tentatrices », les « terreurs des marins ». On ne les considère pas mieux que les autres poissons, et pourtant, ce sont des créatures toutes aussi intelligentes, dotées de sentiments bien que ces derniers se soient taris profondément depuis que leur bien le plus cher, leur habitat, ait commencé à être pillé de toute part. Elles sont les habitantes des mers qu'elles dominent, contrôlent, protègent de toutes leurs forces. Si la surface de la terre - excepté les rivages - est peu fertile, rocheuse, percée de cavernes mystérieuses où l'eau s'engouffre, et vit surtout sur les richesses que lui offre le sous-sol, le monde aquatique quant à lui est luxuriant. Les sirènes, enchanteresses à la grâce inhumaine, évoluent parmi les récifs coralliens, dansent en compagnie des dauphins, explorent chaque cavité, éprouvent la liberté des grands espaces tout en voyant les bateaux de mauvaise augure survoler leur monde. Et lorsque la tempête se lève, balaie les ponts des navires, arrache les étendards, s'écrase contre les rocs côtiers, et sabre d'éclairs le ciel courroucé, elle annonce la tristesse et la colère d'une sirène, trompée, blessée, meurtrie.

A l'époque où une harmonie régnait encore entre Atlantica et Sailorland - les deux peuples travaillant main dans la main - le ciel était toujours d'un bleu unique, azuré, pur, sans un nuage. Le vent favorable poussait les frégates vers l'horizon, jamais un orage n'était venu menacer les habitants. Alors que les cœurs se sont gelés, la température a chuté, c'est du moins ce que l'on chuchote.


Dernière édition par LONG LIVE THE QUEEN le Dim 23 Aoû - 15:10, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message
Mar 26 Mai - 9:49
avatar
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
ARRIVÉE DANS LE SUD : 27/04/2015
PARCHEMINS : 17
POUSSIÈRE DE FEE : 0
RESIDENCE : Je suis tapis dans l'ombre. Je suis l'étoile qui guide tes pas. Je suis l'ombre de tes cauchemars. Je suis cette brise qui t’effleure et ce chant qui te susurre. Je suis omniprésente. Ma demeure est partout.
FONCTION : Régente des Six Royaumes. Je gouverne et mène ma barque. Vous n'êtes que des pions que j'écrase à ma guise entre mes paumes. Vous, têtes couronnées, craignez mon courroux car je suis au-dessus de vous.
HUMEUR : Mon humeur n'est d'égal que ma personne.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN




+ mentalité, coutumes et cultes

A Sailorland, on vise l'enrichissement personnel, l'individu plutôt que la société. C'est dans cette mentalité individualiste, intéressée, qu'on voit des hommes, des pirates munis d'un compas, de leur boussole et d'une bouteille de rhum, s'élancer dans des courses aux trésors hasardeuses, s'enrichir sur le dos des braves gens, faire régner leur loi à l'insu du pouvoir royal. La criminalité est habituelle, les escrocs aussi, ainsi que le vol de bateaux, les courses poursuite entre officiers et forbans, de même que les affrontements à coup de canon en mer. Une grande insécurité règne dans les rues et les lieux malfamés, aux mœurs débridées, prennent de l'importance : maisons closes, tavernes, marchés noirs. Tant d'enseignes contrôlées par la vermine. Ici on préfère vendre père et mère plutôt que d'aller à la potence, on penche du côté le plus prometteur, on vise ses intérêts personnels, et si la flotte militaire de Sailorland est la plus grande et la plus puissante, la Régente en est venue à devoir payer les brigands pour qu'ils agissent en faveur de la couronne et ne coulent pas les bateaux de la famille royale (ce qui arrive tout de même, à l'occasion). Et s'il arrive que des pirates soient pendus pour leur méfaits ou fait prisonnier sur des îles solitaires, cela reste exceptionnel, les Seashells étant obligés de fermer les yeux sur certains faits pour ne pas voir le vent tourner et une guerre civile se profiler. Il leur fait mal de constater qu'il vaut mieux entretenir de bonnes relations avec ces bandits des mers plutôt que les avoir sur le dos.

Ainsi, la mer est pour les habitants de Sailorland l'objet de toutes les convoitises. Jeunes garçons ou jeunes filles, enfants des plages, tous savent nager à la naissance. C'est capital, primordial, presque vital. Certains ont même hérité de la faculté extraordinaire de pouvoir respirer sous l'eau, mais cela se limite surtout au cercle de la lignée royale et à quelques individus de-ci et de-là, dont l'un des ancêtres était une sirène.

Ici, pêcheurs et pirates ont le même but : faire de l'argent et cela même s'il faut contourner une loi, deux, ou même plusieurs. Et si officiellement le peuple de la terre se doit de protéger les sirènes et leur magie des autres royaumes, bien peu de marins seraient prêts à relâcher une sirène à la mer après qu'elle soit tombée dans leurs filets. Ils verraient plutôt cela comme une aubaine, l'occasion de soutirer une larme à ces êtres si délicats pour profiter des vertus de leur magie. Certains parcourent même les mers dans le but de faire pleurer une sirène, peu importe les moyens mis en œuvre et les principes législateurs à contourner.

Pêcheurs et pirates sont le fléau des sirènes. Les uns avec leurs maudits filets et les autres avec leurs envies de richesses. Pour ceux qui n'honorent pas leur promesse, ces bipèdes cupides, la clémence des sirènes ne peut leur être accordée. Aussi, sous un océan jonché d'épaves vivent ces charmeuses à la voix de velours, au chant hypnotique. En représailles aux persécutions qui touchent leur peuple, les marins sont devenus les proies des créatures des eaux. Le charme d'une sirène est fatal pour celui qui y succombe, il se voit alors emporté au fond des océans, noyé par un amour soudain. Chez les sirènes le rejet de l'espèce humaine passe aussi par leur physionomie, c'est pourquoi il est rare de les voir échanger leur queue contre des jambes, elles ne restent jamais bien longtemps hors de l'eau, leurs écailles n'ont ainsi pas le temps de sécher pour laisser place à des jambes. L'utilisation de cette faculté a d'ailleurs été perdue avec le temps et pour une sirène moderne il serait quasiment impossible de tenir debout dès le premier essai. Et il est de toute manière peu commun de voir l'une d'entre elles vivre parmi les humains au risque d'être mal vue, rejetée, par ses semblables.

Le temps où humains et sirènes se mélangeaient est bien loin maintenant. La pire tare pour un habitant des fonds marins serait même de s'imprégner d'un humain. L'imprégnation est en effet un trait majeur du comportement des sirènes qui rend leur amour si particulier. Si les humains peuvent ne jamais trouver la perle rare ou ne pas croire au grand amour, les sirènes, elles, sont destinées à une seule personne, une âme-sœur qu'elles rencontreront le moment voulu et pour laquelle elles se sentiront liées à vie, dépendantes, dévouées. Une sirène amoureuse pourrait offrir toutes les richesses de l'océan aveuglement ou bien sa vie à la personne dont elle s'est imprégnée. Il s'agit d'un amour sans limite, destructeur s'il est à sens unique, et c'est parfois ce qui arrive lorsque l'élu est un humain, ce pourquoi elles se méfient autant de cette espèce, de ceux qui pourraient profiter de cette caractéristique avidement.

Mais les sirènes ne sont pas la seule crainte des humains. Les pêcheurs prient chaque matin avant de prendre le large les divinités de la mer et des océans pour une bonne journée. Ils tremblent de trouver, logée dans une huître, une perle de nacre noir comme l'ébène, un mauvais présage pour ces hommes superstitieux. Les pirates quant à eux redoutent les malédictions qui accompagnent les trésors enfouis, la marque noire symbole de leur mort prochaine. Mais peuple de l'océan ou de la terre, tous frissonnent devant les créatures dissimulées dans les abysses, sorcières des mers et surtout kraken, monstre légendaire à la force effroyable.


Dernière édition par LONG LIVE THE QUEEN le Dim 23 Aoû - 15:10, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message
Mar 26 Mai - 9:49
avatar
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
ARRIVÉE DANS LE SUD : 27/04/2015
PARCHEMINS : 17
POUSSIÈRE DE FEE : 0
RESIDENCE : Je suis tapis dans l'ombre. Je suis l'étoile qui guide tes pas. Je suis l'ombre de tes cauchemars. Je suis cette brise qui t’effleure et ce chant qui te susurre. Je suis omniprésente. Ma demeure est partout.
FONCTION : Régente des Six Royaumes. Je gouverne et mène ma barque. Vous n'êtes que des pions que j'écrase à ma guise entre mes paumes. Vous, têtes couronnées, craignez mon courroux car je suis au-dessus de vous.
HUMEUR : Mon humeur n'est d'égal que ma personne.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN




+ histoire du pays

"Il était une fois"... une jeune princesse du nom d'Ariel. Peuple de l'océan, elle n'était autre qu'une sirène. Fille cadette du Roi Triton, entourée de ses nombreuses sœurs, elle vivait heureuse sous l'océan. Mais cela ne lui suffisait pas. Elle avait besoin d'autre chose. Elle avait ce besoin de comprendre et de voir ce que l'être humain pouvait réaliser. A cette époque de l'Histoire, la relation entre un humain et une sirène était totalement interdite. L'Homme ne connaissait en aucun cas l'existence des sirènes. Vivant sous les mers sans se faire remarquer, elles devaient rester prudentes et garder le secret. Mais durant une terrible tempête, un homme ! Un prince ! Tombait dans l'océan agité, se faisant engloutir par les vagues. Mais une sirène le sauva. Ariel. L'amour perça son cœur, ayant enfin trouvé un être charmeur, son prince riche et sans peur...

Après de nombreuses péripéties et d'obstacles, notamment dus à l'horrible et cruelle sorcière des mers, Ariel célébra son mariage en l'an 1171 avec son prince Eric, amoureux et complices. L'existence des sirènes furent révéler au grand jour et les habitants de Sailorland se fascinaient pour ce peuple aux dons et aux aspects bien mystérieux. Une entente commençait à se créer. C'est alors, que le Roi Triton, par amour pour sa fille Ariel et désireux de voir les deux peuples enfin uni, accordait à toutes les sirènes des océans, la capacité de changer leur queue contre une paire de jambes. Pour pouvoir "sauter, danser, flâner !", disaient-ils. Le monde changea à jamais et par ce cadeau, une amitié solide naissait. Les sirènes se mêlaient aux humains et beaucoup d'entre elles sont restées sur terre pour vivre cet amour si longtemps interdit. Ainsi donc, Ariel, cette jeune sirène pleine de rêves et d'insouciance, put enfin vivre pour toujours auprès de son époux, son prince, Eric, Roi de Sailorland. Et de cette union, une jeune princesse vit le jour, répondant au doux nom de Melody.

Sous le règne d'Ariel et de Melody, l'entente entre Sailorland et Atlantica était au sommet. Chaque habitant, qu'il soit de la terre ou de la mer, se respectait. Les humains protégeaient les sirènes des pirates et autres brigands qui venaient des autres royaumes pour s'accaparer la magie des sirènes, pilier les océans. Depuis la révélation de l'existence des sirènes, elles ont devenue la menace de beaucoup de personnes. Mais grâce à Sailorland, elles étaient protégées. Plus qu'un pacte signé, c'était surtout l'amitié qui les préservait.

Mais les siècles passèrent. Les nombreux mariages arrangés entre différents royaumes, annihilaient lentement l'héritage d'Ariel et Eric. Les frontières devenaient de plus en plus mince, laissant entrer de nombreuses personnes étrangères à ce royaume. Plus personne pour surveiller. Plus personne pour réglementer. Et au fil du temps, les régents de Sailorland oubliaient bien vite les belles et précieuses paroles de leurs ancêtres. Ils avaient perdu cette philanthropie, cette clémence, ce respect d'autrui. Prenant ainsi le dessus sur le peuple d'Atlantica. Les humains commencèrent à bafouer leur serment. Ils pillèrent les mers, chassèrent les sirènes, volèrent leurs trésors et leurs richesses. Aveuglés par le vice. L'amitié laissa place à la crainte. Les sirènes commencèrent à regagner les mers. Celles qui vivaient parmi les humains ne se sentaient plus en sécurité. Il était temps de regagner les océans. De changer leur paire de jambes contre une queue de poisson. Cette richesse, ce mélange des deux espèces étaient maintenant mal vue. Bafoués, rejetés, ils ont dû se cacher, fuir Sailorland pour éviter de se faire pendre par les pieds. Une Histoire commune, un patrimoine riche et respectueux des races, partirent dans l'oublie.

De nos jours, les mentalités n'ont pas changés. Elles ont même empirés. Qu'il est loin le temps d'Ariel et du pacte d'amitié. Maintenant, le terreur régnait, laissant place à la haine. Les deux peuples ne s'entendent plus. Les pirates traquent, tuent les sirènes alors que ces dernières se changent en vipères et noient n'importe quel humain qui ose s'aventurer trop loin du rivage. Plus rien ne compte que la survie. Les sirènes sont soumises. Les humains dominent. Et à leur tête, une Reine. Descendante de la "Reine de cœur", celle qu'on nomme communément  "La Reine Rouge", méprise les sirènes et rêve en secret que leur espèce disparaisse. Les accusant sans vergogne d'avoir assassiné son enfant, sa chair et son sang, son unique fils. Plongeant ainsi dans cette douce et douloureuse folie. Sailorland est sur le point d'exploser. Le monde n'est plus ce qu'il était. Les humains et les sirènes ne peuvent plus communiquer et il est bien fantasque de croire que la paix pourra revenir un jour. Mais, on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve. Cette jeune demoiselle du doux nom de Kalia, descendante directe d'Ariel, dernière enfant encore vivante de la reine. Elle a hérité de ses qualités de cœur. Douce, compatissante, philanthrope, elle est peut-être l'unique espoir dans ce monde de cauchemar... Un nouveau chapitre commence...


Dernière édition par LONG LIVE THE QUEEN le Dim 23 Aoû - 15:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message
Mar 26 Mai - 9:49
avatar
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
ARRIVÉE DANS LE SUD : 27/04/2015
PARCHEMINS : 17
POUSSIÈRE DE FEE : 0
RESIDENCE : Je suis tapis dans l'ombre. Je suis l'étoile qui guide tes pas. Je suis l'ombre de tes cauchemars. Je suis cette brise qui t’effleure et ce chant qui te susurre. Je suis omniprésente. Ma demeure est partout.
FONCTION : Régente des Six Royaumes. Je gouverne et mène ma barque. Vous n'êtes que des pions que j'écrase à ma guise entre mes paumes. Vous, têtes couronnées, craignez mon courroux car je suis au-dessus de vous.
HUMEUR : Mon humeur n'est d'égal que ma personne.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN




+ Famille, alliances et tensions

Ce sont des liens qui se tissent et qui se coupent au fil des époques, des contextes, des années qui passent lentement et qui permettent soit de construire des pactes entre plusieurs royaumes, soit de détruire les anciens qui commençaient à devenir poussière. Basées sur des relations fragiles qui tendent à se briser dès lors qu'un désaccord se fait savoir entre les plusieurs parties, nombreuses ont été les alliances qui se sont construites sur des fondations vulnérables. Au XIIème siècle, la cité de Sailorland et la royaume sous-marin d'Atlantica ne faisaient plus qu'un : une union entre une sirène et un prince de la terre ferme avait permis d'apaiser des futures tensions, laissant ainsi une atmosphère de sérénité dans l'ensemble du Septième Royaume. Ariel et Eric avaient réussi à construire une communauté, à en mélanger deux bien distinctes, à prôner la tolérance et l'acceptation d'autrui. Du moins, en général. Évidemment, il restait des individus appartenant aux deux cités qui avaient du mal à concevoir le fait qu'une certaine paix puisse régner. Pour eux, il était impossible que deux espèces différentes puissent cohabiter et entretenir des relations agréables.

Et ces personnes n'avaient peut-être pas totalement tort. Les liens s'effritent, ouvrant leurs bras aux divergences, à la mésentente. Jusqu'à la rupture. Elle aurait pu être acceptée d'un commun accord, mais lorsqu'un parti souhaite prendre le dessus sur l'autre, la finalité des discussions se termine bien souvent dans les teintes rougeâtres. Le feu, le carmin qui coule, les boulets de canon qui résonnent et qui font trembler les murs du continent. Quand Ariel et Melody étaient celles qui régnaient sur le Septième Royaume, les conversations, les débats et les décisions à faire étaient prises dans une harmonie et une humeur paisible. Dès 1275, les regards des deux communautés autrefois unies laissaient montrer ce sentiment de crainte, une presque amertume qu'ils ne pouvaient, l'un comme l'autre, plus cacher.

Les humains avaient peur des créatures de l'océan, et inversement. Chacun ne se sentait plus en sécurité. Les sirènes repartirent dans leur cité sous-marine, alors que les humains les regardaient s'en aller dans l'obscurité des profondeurs océaniques tout en prenant le large afin de piller les trésors enfouis. Le XIIIème siècle ne fut pas seulement marqué par le destruction du pacte entre les deux cités. Les guerres sur la terre ferme étaient elles aussi présentes et il y avait cette nécessité de choisir un camp bien distinct, pour des raisons politiques, géographiques et notamment stratégiques. S'allier aux royaumes d'Umm Ash-shams et du Val de Joly était pour Sailorland l'occasion d'avoir des yeux et des oreilles sur la totalité d'Enarya. De nos jours, afin d'entretenir ces alliances, les dirigeants savent que l'union par le mariage est une chose qui permet la stabilité et la fidélité dans la plupart des cas.

Ainsi, il n'est pas étonnant de voir les messagers se tenir sur les places principales afin d'annoncer des unions entre deux familles de royaumes différents. Si la belle Ella Mélisandre Ashcroft devait, il y a un an de cela en 1422, se marier avec le jeune roi Delan Seashells, il se trouve que ce dernier a subitement disparu en mer. Accusations qui se portent sur le peuple des sirènes, qui aurait emporté le corps dans les profondeurs inatteignables de l'océan. Des tensions qui se veulent alors plus virulentes, la Reine Mère Azalaïs Seashells ne supportant pas le départ de son fils et pointant du doigt ceux qu'elle considère comme coupables, alors qu'ils portent ce voile de l'innocence. C'est plus à l'Est que les responsables sont, entourés d'une forêt épaisse et de dragons imposants. C'est subitement que les fiançailles de Clarence Montrose du Val de Joly et de la Princesse Kalia Seashells, représentante de Sailorland, sont annoncées. Dès lors, une telle nouvelle peut provoquer de nouvelles tensions, des difficultés qui sont malheureusement pas inévitables. Si le Val de Joly aura un certain pouvoir à Sailorland, il faut savoir que les Thornsfield avaient pour objectif d'unir leur dirigeant, Soazic Thornsfield, à la jeune Kalia Seashells. Mis de côté, le choix de donner cette opportunité au Val de Joly leur reste en travers de la gorge et les problèmes de communication ainsi que les querelles ne font que montrer le bout de leur nez.

Le Sixième Royaume partage ses frontières avec Sailorland. C'est une entente depuis des siècles qui entretient la bonne relation entre les deux régions, une communication principalement basée sur les affaires et les échanges commerciaux l'un envers l'autre : d'un côté, le Septième Royaume met sur le marché des objets que l'on ne trouve que dans sa région, à savoir des perles ou des coquillages montés en bijoux, en décorations de tables ou en ornements muraux. De l'autre côté, Umm Ash-shams leur fournit des épices aux milles et unes senteurs et des fruits qui ne sont pas cultivables dans Sailorland.

Ces deux contrées possèdent presque les mêmes alliances et les mêmes rivaux, tous deux partageant des complexités avec Northcrown et Apple-Kingdom. Dans le premier cas, ce sont des jugements et des opinions bien trop divergentes pour qu'un quelconque pacte ait lieu d'être. De ce fait, jamais Sailorland et le Quatrième Royaume ont réussi à réaliser un accord commun. Et pour dire vrai, cela n'a jamais été dans les missions de l'un comme de l'autre de se lier avec une région dont les différences sont bien trop visibles. Pour ce qui est d'Apple-Kingdom, ce sont d'anciennes rivalités qui font surface. Un jeu d'ascendance et de descendance, une opposition ancrée depuis bien longtemps désormais. S'ils ne tolèrent pas les actes d'Evil Queen dont ils ne sont absolument pas les partisans, il faut ajouter à cela la mésentente entre elle et Azalaïs Seashells, connue comme étant la descendante directe de la Reine de Coeur. Des désaccords qui traînent au fil des époques, comme si elles faisaient exprès d'avoir des avis contradictoires afin de toujours être le contraste de l'autre.

Néanmoins, les malaises peuvent aussi intervenir à l'intérieur même du royaume de Sailorland. Si nous avons une communauté qui semble soudée lors d'une première œillade, il suffit de s'immiscer un peu plus dans les affaires quotidiennes pour comprendre que le contexte n'est pas l'un des plus serein. La dynastie actuelle fait face aux dangers, à la violence des pirates qui les répugnent. Vus comme des voleurs, des gens malhonnêtes et ingrats, dénués d'un sens du respect, il y a cette guerre interne qui fait rage et des discussions de sourds qui ne semblent pas repartir sur une bonne pente, bien au contraire. Si cela continue ainsi, le Septième Royaume ne saura plus où donner de la tête : entre l'intimidation extérieure d'Apple-Kingdom avec qui il partage une barrière territoriale, et les vauriens sur leurs propres terres, la situation politique et cette paix artificielle ne tient qu'à un fil.
Revenir en haut Aller en bas
Message
| |
Contenu sponsorisé
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Revenir en haut Aller en bas
 

SAILORLAND

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LONG LIVE THE QUEEN :: les annexes-