AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

BRAMBLESLAND

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Mar 26 Mai - 9:45
avatar
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
ARRIVÉE DANS LE SUD : 27/04/2015
PARCHEMINS : 17
POUSSIÈRE DE FEE : 0
RESIDENCE : Je suis tapis dans l'ombre. Je suis l'étoile qui guide tes pas. Je suis l'ombre de tes cauchemars. Je suis cette brise qui t’effleure et ce chant qui te susurre. Je suis omniprésente. Ma demeure est partout.
FONCTION : Régente des Six Royaumes. Je gouverne et mène ma barque. Vous n'êtes que des pions que j'écrase à ma guise entre mes paumes. Vous, têtes couronnées, craignez mon courroux car je suis au-dessus de vous.
HUMEUR : Mon humeur n'est d'égal que ma personne.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN




+ géographie, climat, faune et flore

Le Premier Royaume n'a pas toujours été tel que tous le connaissent aujourd'hui. Moins vaste, moins puissant, les richesses étaient peu exploitées car une grande partie du territoire se trouvait être stérile. Situé dans le sud du continent, Bramblesland ne disposait pas d'un climat favorable à la diversité de ses cultures, les terres restaient arides, sèches, les précipitations annuelles bien trop faibles pour voir le royaume connaître un réel changement de son paysage. De plus, les frontières étaient bien loin d'être celles qu'elles sont à présent. Le Premier Royaume s'étendait jadis de Peacewood Forest jusqu'au bois de Méluse et était, de ce fait, à peine plus grand que Sailorland. Seule l'ancienne capitale où était établie la cour du roi Stefan se trouvait mieux lotis, tandis que sa population croulait sous la misère et que la famine ravageait ses contrées, à cause d'un roi trop accablé par le chagrin, et obsédé par la malédiction qui pesait sur sa progéniture pour s'occuper de son royaume. Ce n'est que lorsque les Thornsfield arrivèrent au pouvoir et prirent la tête de celui-ci, qu'il connut une renaissance, une gloire qui lui faisait tant défaut. Les champs qui autrefois mourraient sous la sécheresse ou étaient décimés par les nuages de sauterelles, devinrent plus productifs que jamais. La terre fut de nouveau fertile, les fleuves et les ruisseaux jaillirent du sol, apportant avec eux un climat océanique, des pluies fréquentes, une végétation plus dense qu'auparavant. Avec les dragons et les ronces sont venus la prospérité, l'abondance et l'opulence. Une agriculture multipliée et variée tant et si bien qu'elle s'exporte et s'échange, Bramblesland fournit grains et céréales aux autres royaumes, comme Umm Ash-shams, qui au fil des siècles sont devenus si dépendants des denrées qu'elle leur apporte. La nature du pays s'entretient et s'alimente seule car elle a une volonté propre, traversée par un flux magique qui trouve son origine dans les pouvoirs de la famille souveraine car oui, la magie à Bramblesland est source de vie car source de tout. Sans elle, le pays redeviendrait cendres sous le feu ardent des créatures des montagnes, les arbres perdraient leurs feuilles, les plaines verdoyantes redeviendraient déserts de terre rouge. Tout ici, du bleu azuré des cieux au doux alizés qui parcourent les contrées, en passant par les saumons des rivières, est issu de la magie. Une nature manipulée, contrôlée, désirée, luxuriante mais non sauvage, dense mais non envahissante, il n'y a rien qui échappe aux créateurs de ce paradis artificiel.

La faune et la flore y est variée mais c'est surtout à Bramblesland que vous trouverez les espèces les plus curieuses qui soient, car là est le berceau de l'étrange, du mystique, le refuge pour tous les êtres extraordinaire d'Enarya. Poussière de fée, géants plus impressionnants que dangereux, Brownies farceurs, sylphes génies des airs et griffons aux ailes majestueuses. Toutes les créatures du pays des ronces ne sont cependant pas inoffensives, certaines ont fort mauvais caractère et d'autres encore prendront plaisir à vous traquer, vous attaquant sans hésitation si elles se sentent menacées. Les Aspics sont des serpents très répandus à Bramblesland mais aussi braconnés pour leur peau et leur venin, reptile agressif dont il vaut mieux se méfier. Les manticores sont aussi les bêtes noires des promeneurs, aux griffes et aux crocs acérés, leur aspect repoussant est loin d'égaler leur cruauté. En voie d'extinction cependant, car des années chassées au quatre coins d'Enarya, ces bêtes ont trouvé refuge dans la Forêt Endormie et n'en sortent que rarement. Mais si Bramblesland est tant connue et crainte de ses voisins, c'est bien pour ses dragons. Le royaume s'en trouve infesté car il n'y a rien de plus précieux pour les Thornsfield que ces animaux ailés au feu plus ardent que la lave d'un volcan. S'ils sillonnent de part en part le continent, c'est bien dans le Premier Royaume, nichés au cœur des Montagnes Interdites, que se trouvent leurs nids. N'essayez guère de les apprivoiser, ils sont sauvages, indomptables et n'ont pour la race humaine qu'un mépris sans nom. Dotés d'une intelligence remarquable, il est très difficile de les duper, ce sont des créatures fières et vicieuses qui ne supportent pas qu'on tente de se jouer d'elles. Il est toutefois possible de les acheter car il est bien connu que les dragons sont attirés par tout ce qui brille, il serait pourtant inconscient de susciter leur convoitise, celle-ci étant bien difficilement assouvie. Les Monts où évoluent leurs colonies servent de remparts naturelles autour de Ravenswood, la capitale du royaume. Ce qui explique que l'entrée de la ville soit si peu surveillée, malgré les forces armées du royaume, nul n’oserait forcer les portes de la citée car il faudrait être fou pour défier ces gardiens d'écailles.  

Bramblesland ne tire pas seulement sa puissance de la magie qui donne à ses terres une santé remarquable mais aussi des richesses du sous-sol et notamment de ses mines de charbon et de tnecifelam, un métal précieux et noble dont l'éclat ne ternit pas et la solidité est inégalable. Ce pourquoi on dit les armures du Premier Royaume impénétrables à quelconque lame. Aussi appelé plus communément « le métal des dragons » dans le reste du continent car la légende veut que seul le feu de ces derniers parvienne à le faire fondre. Se développant toujours plus et repoussant les frontières de ses voisins le Premier Royaume est aujourd'hui le plus vaste de tout Enarya, s'étendant de la mer orientale située au sud, jusqu'aux frontières du Deuxième et Troisième Royaume au nord. Bramblesland est la deuxième plus grande puissance économique du continent après Apple-Kingdom et la première puissance militaire. On pourrait presque croire qu'il fait bon de vivre dans ces contrées aux verts pâturages et aux maléfices fascinants.  


Dernière édition par LONG LIVE THE QUEEN le Dim 23 Aoû - 15:12, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message
Mar 26 Mai - 9:45
avatar
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
ARRIVÉE DANS LE SUD : 27/04/2015
PARCHEMINS : 17
POUSSIÈRE DE FEE : 0
RESIDENCE : Je suis tapis dans l'ombre. Je suis l'étoile qui guide tes pas. Je suis l'ombre de tes cauchemars. Je suis cette brise qui t’effleure et ce chant qui te susurre. Je suis omniprésente. Ma demeure est partout.
FONCTION : Régente des Six Royaumes. Je gouverne et mène ma barque. Vous n'êtes que des pions que j'écrase à ma guise entre mes paumes. Vous, têtes couronnées, craignez mon courroux car je suis au-dessus de vous.
HUMEUR : Mon humeur n'est d'égal que ma personne.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN




+ mentalité, coutumes et cultes

Si à Bramblesland il fait bon vivre grâce au climat agréable et aux ressources des terres, le royaume n'en reste pas moins marqué par de très fortes inégalités. Une population écrasée sous les taxes et les impôts ainsi qu'une redistribution des revenus qui profite encore et toujours aux riches et plus riches, facteur déterminant de l'apparition de déséquilibres globaux très importants. La classe moyenne de Bramblesland n'a cessé de perdre du terrain depuis l'arrivée au pouvoir des Thornsfield, pour faire place à l’extrême pauvreté et assurer à la noblesse des privilèges toujours plus conséquents. De plus, bien que le Premier Royaume se distingue par sa puissance et une place de plus en plus prédominante auprès des autres dynasties, le pays des dragons n'est pas synonyme de liberté. La censure y est monnaie courante car les souverains aiment à contrôler ce qui se dit sur leur personne, entretenant ainsi un culte de la personnalité depuis de longues années. Les répressions ne sont pas rares et c'est bien dans cette région que les lois sont le plus durement appliquées. Il n'y aura guère de secondes chances pour vos faux pas ici-bas. Au mieux, vous écoperez d'un simple bannissement, mais dans le pire des cas vous vous verrez brûler vif dans le Grand Tribunal de Ravenswood. C'est également le seul royaume où un jugement peut être appliqué et étendu à une famille entière. Ainsi, outrepasser ses droits à Bramblesland, c'est prendre le risque de voir les siens souffrir car la mort n'est pas le plus terrible des châtiments lorsqu'une malédiction s'abat sur vos descendants.

Le crime le plus odieux qui soit dans ces contrées est d'attenter à la vie, à l'intégrité ou au bien être d'un dragon ou d'une colonie de dragons, que cela soit en dégradant leur habitat, volant un de leurs œufs ou en tentant de les attaquer. Les dragons de Bramblesland sont une espèce protégée car leur très faible diversité génétique entraîne des déclins successifs du nombre d'individus. Depuis plus d'un siècle leur effectif ne cesse de décroître. Animaux sacrés du Premier Royaume et plus grande richesse des Thornsfield, ils ne sont pas uniquement précieux aux yeux de la famille royale mais également à ceux de la population qui les considère comme des divinités de feu, leur ayant apporté prospérité et magnificence. Ils sont d'ailleurs honorés par des autels construits au pied des Montagnes Interdites où les habitants du pays leur apportent des offrandes, c'est ainsi que la nouvelle année débute à Bramblesland : par des prières, des vœux de bonheur et de chance, adressés aux Grands Dragons des montagnes. Les habitants du Premier Royaume ne vouent pas seulement un culte aux dragons mais glorifient l'ensemble de la faune et de la flore les entourant. Ils sont incroyablement respectueux de Mère Nature qui pour eux est la source de la puissance de leur royaume. La rivière de la magie est le sang qui coule dans les veines de Bramblesland, un flux enchanté qui donne vie à ce royaume, ainsi qu'à tout ce qu'il contient. Elle est créé et alimentée par les pouvoirs des Thornsfield et est appelée par les habitants માતાનો કુદરત ou Mātānō kudarata, énergie mystique qui nourrit les sols du pays. Ce pourquoi Bramblesland est considéré comme le berceau de la magie, celle-ci y est vénérée et entretenue, on cherche à la cultiver et surtout transmettre ce savoir d'une valeur inestimable. Le Palais des Érudits ou l'Université des Sciences construit en 1217, et toujours en activité, accueille des créatures et des êtres aux dons spéciaux venant de tout le royaume. On se déplace de loin pour étudier entre ces murs et pour cause, c'est la seule école du continent proposant une section magique pour aider les jeunes individus à contrôler leurs pouvoirs. Là où beaucoup les craignent et les rejettent, ils sont désignés dans ces contrées comme « érudits » et s'ils se démarquent assez et prouvent leur valeur, certains d'entre eux auront la chance, ou la malchance, d'être approchés par les Thornsfield eux-même afin d'apprendre à leurs côtés : bien entendu, en échange de loyaux services.

La magie est par ailleurs célébrée à Bramblesland notamment lors du મેલીવિદ્યા  ou fête des Mēlīvidyā (Maléfices) qui a lieu chaque année pour annoncer le retour du printemps. Les festivités durent toute une semaine où défilent à la cour et dans les rues de la capitale prestidigitateurs, bohémiens, faeries et sorciers venant exposer leurs compétences aux yeux de tous. Tout les ans a également lieu, à la date anniversaire de son endormissement, une veillée pour la princesse Aurore. La tradition veut que chaque habitant du royaume allume une bougie en son nom pour souhaiter son réveil. Tradition bien évidement méprisée par les Thornsfield, bien que tolérée.


Dernière édition par LONG LIVE THE QUEEN le Dim 23 Aoû - 15:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message
Mar 26 Mai - 9:46
avatar
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
ARRIVÉE DANS LE SUD : 27/04/2015
PARCHEMINS : 17
POUSSIÈRE DE FEE : 0
RESIDENCE : Je suis tapis dans l'ombre. Je suis l'étoile qui guide tes pas. Je suis l'ombre de tes cauchemars. Je suis cette brise qui t’effleure et ce chant qui te susurre. Je suis omniprésente. Ma demeure est partout.
FONCTION : Régente des Six Royaumes. Je gouverne et mène ma barque. Vous n'êtes que des pions que j'écrase à ma guise entre mes paumes. Vous, têtes couronnées, craignez mon courroux car je suis au-dessus de vous.
HUMEUR : Mon humeur n'est d'égal que ma personne.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN




+ histoire du pays

Bramblesland ou le « Pays des Dragons », est en constante évolution depuis des décennies. Autrefois, il était dirigé par le roi Stefan mais sa descendance ne pouvant assurer la continuité de son règne, une autre famille prit le pouvoir. Le royaume passa sous la régence des Thornsfield en 1206 lorsque la princesse Aurore, la fille du roi d'en-temps, fut touchée par la malédiction du sommeil. L'ancienne capitale fut abandonnée au profit de la ville de Ravenswood, où la descendance de Maléfique s'installa. Sous le règne des Thornsfield, le royaume connut une croissance économique des plus impressionnantes qui en fit rapidement une des monarchies les plus prospère, grâce à son agriculture abondante et ses nombreuses ressources. Ils agrandirent la région durant les guerres qui décimèrent Enarya et qui mirent définitivement fin à l'Âge d'Or des Sept Royaumes. Bien que la majeure partie de la population de Bramblesland reconnaît aujourd'hui les Thornsfield comme les véritables souverains du pays, une minorité les considère encore comme des usurpateurs et nourrit toujours l'espoir de voir un jour la véritable prétendante au trône se réveiller.

Ce que l'histoire ne révèle pas en revanche, ce sont les raisons qui poussèrent Maléfique à lancer cette terrible malédiction sur la progéniture royale. Longtemps, la rumeur courut que c'est motivée par la vengeance de son orgueil blessé qu'elle passa les portes du château ce soir-là pour ensorceler le nouveau-né. Ne pas l'avoir invité au baptême de la princesse Aurore, voilà pourquoi ils furent jugés. Non point jugés, punis. Pourtant, ces dites raisons étaient triviales, cela était beaucoup plus simple qu'une invitation qui se perd, tout ce drame pour une jalousie liée à sa grande force magique, loin au-dessus des autres fées, qui n'était pas reconnue et fut une excuse pour utiliser cette force malveillante qui la consumait de l'intérieur. Non une fierté ridiculement souillée par une action maladroite, mais tout un ego meurtri pour une identité lésée, une nature rejetée, des pouvoirs niés et cette audace de lui avoir préféré ces trois fées si faibles à ses yeux. Un combat engagé pour prouver sa force, faire entendre sa colère, prendre le dessus sur ce royaume qui l'avait si longtemps négligé, et tandis que dans les cœurs la haine commençait à naître pour les êtres dotés de magie, Bramblesland fut plongé dans la peur. Au-delà de cette malédiction et du courroux de Maléfique, les habitants du Premier Royaume et de tout Enarya commencèrent à redouter, craindre, détester ces créatures inconnues et si différentes d'eux. Ils apprirent à haïr, à percevoir comme des monstres ces étrangetés de la nature, pour finir par les chasser.  

C'est en 1275 que les Grandes Guerres d'Enarya débutèrent et ravagèrent les Sept Royaumes. Elles furent suivies des Années Sombres, temps de terreur pour les espèces libres du continent : traquer cette différence, l'éradiquer, détruire cette magie qui était devenue une menace aux yeux d'une grande majorité. C'est à cette même époque que Bramblesland s’érigea comme étant le royaume des réfugiés, accueillant les faeries d'Enarya et les sorciers. Les Thornsfield se proclamèrent protecteurs de la magie, éleveurs de dragons, grands défenseurs des minorités exterminées par les autres peuples. Non pas par bonté d'âme mais bien par cupidité, tant désireux d'entretenir et garder cette source de pouvoir pour eux. C'est ainsi qu'en 1320, Bramblesland sortit comme un des grands vainqueurs du conflit, étendant ses frontières en débordant sur le Val de Joly et Apple-Kingdom. Si aujourd'hui une paix fragile règne sur le continent, le Pays des Dragons n’oublie pas ses rêves de grandeur et conserve ses mystères. La malédiction quant à elle perdure, et la belle repose toujours dans la plus haute tour derrière une forêt de ronces. Nombreux sont ceux à tenter leur chance, défilant pour embrasser ces lèvres des plus désirables et voir leur tête couronnée. Attraction du royaume que les Thornsfield tolèrent par respect des traditions, mais c'est une partie truquée, car aucun prince digne de ce réveil ne parvient à franchir la barrière. Une partie d'échec sans fin, un manège dangereux où chacun avance ses pions lentement mais sûrement. Un coup à la fois, prudents mais impatients. Bramblesland s'élève encore et encore, tant et si bien qu'il est parvenu à concurrencer le grand royaume d'Evil Queen. Mais comme chacun le sait, lorsqu'on joue au jeu des trônes, soit on gagne soit on meurt.


Dernière édition par LONG LIVE THE QUEEN le Dim 23 Aoû - 15:13, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Message
Mar 26 Mai - 9:46
avatar
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
WHEN YOU PLAY THE GAME OF THRONES, YOU WIN OR YOU DIE.
ARRIVÉE DANS LE SUD : 27/04/2015
PARCHEMINS : 17
POUSSIÈRE DE FEE : 0
RESIDENCE : Je suis tapis dans l'ombre. Je suis l'étoile qui guide tes pas. Je suis l'ombre de tes cauchemars. Je suis cette brise qui t’effleure et ce chant qui te susurre. Je suis omniprésente. Ma demeure est partout.
FONCTION : Régente des Six Royaumes. Je gouverne et mène ma barque. Vous n'êtes que des pions que j'écrase à ma guise entre mes paumes. Vous, têtes couronnées, craignez mon courroux car je suis au-dessus de vous.
HUMEUR : Mon humeur n'est d'égal que ma personne.
| | Voir le profil de l'utilisateur
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN




+ famille, tensions et alliances

C'est en 1206, lorsque Maléfique s'empara du trône, que l'héritière légitime fut écartée. La population était divisée entre ceux qui soutenaient l'ancien roi Stefan et ceux qui désiraient ardemment un changement au sein du royame, changement radical dont la famille souveraine devait payer le prix. Se soumettre ou mourir, tel était le choix des partisans du roi. Quelques-uns trahirent leur sang, d'autres s'exilèrent, beaucoup furent condamnés à mort. Aujourd'hui encore, peu de choix s'offrent à ceux qui s'opposent aux Thornsfield, famille toujours au pouvoir à Bramblesland et qui défend farouchement son trône, ce trône si précieux que leur ancêtre prit de force il y a 217 ans maintenant. Descendants directs de la grande Maléfique, la lignée perdure. Respectueux de leurs ancêtres, conservant et protégeant leurs malédictions, ils restent profondément attachés à leurs racines, leur histoire ainsi qu'aux valeurs que l'on leur a inculqué. Certes, elles diffèrent bien de celles des autres familles royales mais sont tout de même présentes et honorées. Ils demeurent fiers de leur nature, défenseurs de leur espèce, respectueux de la magie dont ils dépendent. S'ils se transmettent le don du feu de génération en génération, tous n'en sont cependant pas dotés. Ce pourquoi leurs cousins actuels, bien que maîtres dragonniers tout comme eux, ne sont pas capables d'utiliser cette magie et par ce fait, les maléfices leur sont inconnus.

La succession chez les Thornsfield ne revient pas au premier né comme partout ailleurs, mais à ceux qui naissent avec le pouvoir sacré, la « Flamme de Maléfique » comme ils aiment la nommer. De tout temps, ils ont régné en fratrie. Trois, huit, cinq, peu importe leur nombre, mais chaque nouvelle génération dans cette illustre famille voit apparaître des élus, les futurs souverains, à jamais liés par la magie. C'est ainsi qu'ils entretiennent et gouvernent la région, grâce à la rivière de la magie, puisant directement dans leur force vitale. Ils sont la source d'énergie de Bramblesland et de tout ce qui s'y trouve. Attachés ensemble, pas seulement par le sang ou l'amour fraternel, mais également grâce au lien inébranlable dont ils tirent leur pouvoir. Si l'un des cinq venait à mourir, c'est toute la fratrie et tout le royaume qui s'en trouverait affaibli. Ce qui explique que plus que quiconque, les Thornsfield sont intraitables concernant leur généalogie, incroyablement protecteurs et soudés.

Tout comme leur ancêtre, ils sont connus pour être particulièrement rancuniers et fiers. Froisser leur orgueil serait certainement la dernière action que vous ferez. Ils n'ont pas leur égal quand il s'agit de châtiment et redoublent d'inventivité et de cruauté dans la vengeance. Ils sont également envieux, éternels insatisfaits, ils convoitent toujours plus de pouvoir. Ainsi, il n'est pas rare de croiser dans l'enceinte du château de jeunes apprentis du Palais des Érudits ou d'ailleurs. Sorciers, faeries et humains aux dons spéciaux, tous sont susceptibles de rentrer au service de la famille royale si tenté qu'ils se démarquent assez pour être victime de leur ambition. Collectionneurs de talents, chasseurs de magie, voilà ce que sont en réalité ceux que beaucoup estiment comme leurs sauveurs au noble cœur. Les Thornsfield ne donnent jamais rien pour ne rien recevoir en contrepartie. Autre caractéristique de cette famille, c'est cette grande ressemblance physique entre chacun. Vous ne croiserez jamais une tête blonde couronnée dans leur rang : chevelure noire corbeau, teint pâle, yeux envoûtants et étincelants tels deux saphirs, rares sont ceux qui dérogent à ce portrait.

Cependant, si les Thornsfield sont si redoutés par-delà les contrées de Bramblesland, c'est bien pour les créatures majestueuses se tenant toujours à leurs côtés. Emblèmes de leur famille et terreurs des montagnes, voilà bien d'étranges animaux de compagnie que les dragons de ces majestés. Chaque Thornsfield naît attaché à un dragon, œuf magique qui éclot au même moment que le premier souffle de vie poussé par ce-dit nouveau-né. Ils grandissent ensemble, leur vie étant étroitement liée. Ils sont comme deux âmes jumelles, ce pourquoi la personnalité du dragon est systématiquement très similaire à celle de son maître. Plus qu'un simple compagnon au quotidien, le dragon d'un Thornsfield est associé à sa moitié. Vous ne verrez que très rarement l'un se déplacer sans l'autre, ils sont leurs remparts contre le monde, défenseurs au feu brûlant, puissants gardes d'écailles. Pourtant, s'ils sont leur force, ils peuvent aussi être leur faiblesse car ils partagent la même essence. Les blessures de l'animal se répercuteront sur son maître et vice versa, liés par la vie mais aussi dans la mort. L'un ne peut survivre sans l'autre. Les dragons des Thornsfield sont très imposants, plus gros en taille et en poids qu'un dragon ordinaire, ils sont aussi plus agressifs et fiers, non sauvages mais tout simplement royaux, ils se considèrent comme l'élite de leur espèce. Comme leurs semblables, ils sont dotés de parole mais à la différence qu'ils peuvent également communiquer par la pensée avec leur maître.

Si les Thornsfield sont craints et respectés par leur peuple, ils ne sont pour autant pas appréciés de tous. Tyranniques et durs comme de l'acier, les despotes qu'ils sont ne parviennent pas à se faire aimer de leur peuple. Ils se savent soutenus uniquement car ils sont conscients que sans eux, Bramblesland redeviendrait le territoire insignifiant et aride qu'il était autrefois. Ils apportent prestige et abondance, achetant ainsi la dévotion de leur communauté. Bien que la majeure partie de la population reconnaît aujourd'hui les Thornsfield comme les véritables souverains du Premier Royaume, une partie d'entre eux les considère comme des imposteurs, et espère secrètement voir la légitime prétendante rouvrir ses prunelles endormies depuis bien trop longtemps. Chose qui arrangerait également certains autres royaumes tel que Sailorland avec qui les tensions sont constantes depuis les Grandes Guerres et se sont envenimées lorsque la reine Azalaïs refusa de donner la main de sa fille Kalia à Soazic Thornsfield il y a de cela un an. L'entente avec Apple-Kingdom reste par ailleurs fragile, car son altesse royale Elvira Beauregard, les perçoit comme une menace grandissante et sait qu'ils convoitent son trône depuis des années. C'est une alliance hypocrite car ce sont deux super-puissances en concurrence qui se sont lancées dans une course acharnée pour le pouvoir. Il n'y a véritablement qu'avec Northcrown et le Val de Joly que Bramblesland est dans une paix quasi-constante, paix consolidée par des mariages arrangés. Bien que tout le monde soit au courant qu'en réalité, depuis l'échec des fiançailles entre la reine Vassilissa et le prince Aumaric, c'est la rancoeur qui dévore le cœur des deux souverains et la vengeance n'est jamais loin.
Revenir en haut Aller en bas
Message
| |
Contenu sponsorisé
ALWAYS WEAR YOUR INVISIBLE CROWN

Revenir en haut Aller en bas
 

BRAMBLESLAND

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LONG LIVE THE QUEEN :: les annexes-